Plan du site Administration Contact
l'apprentissage en question
Vous êtes ici : 1 - Documents de base > 3 . Parcours de vie
 

 

1 - Documents de base
1 . Témoignages
Le témoignage en question
2 . De l’effet de bascule
A propos de la "Mémoire"
Apprendre à lire et "dys" ?
Ecrire l’écrit
Musique
Musique et apprentissage
Dessin et représentation symbolique
De l’image à l’écrire
Forum

2 - Discussion des implicites
Dialogue et interprétation
Dyslexie
Lecture et compréhension
Questions autour de l’évaluation

3 - De ceux qui n’apprennent pas comme on enseigne
8 bis Dys-calculie et autres dys
Que faire ?
Parcours du lire écrire

4 - Evaluation d’expériences de terrain
Festival de l’audiovisuel et des technologies nouvelles en Orthophonie - Nancy
Versant didactique
versant prise en charge spécifique :

5 - L’interculturel...
ARIC 2001
ARIC 2003
ARIC 2005 Alger

6 - Textes non publiés
Récit et histoire familiale, transmission.

7 - Et du côté de l’Education Nationale
Enseignement spécialisé
Rééducation scolaire

8 - Limites de nos interventions
orthophonie
Conscience de son propre handicap - Evolution
Mots balises : dépassés ou éclairants ?
rééducation scolaire

9 - Lectures

Agenda

Conditions d’utilisation

Du côté de la créativité

Jeu symbolique
Evolution du jeu symbolique

Les auteurs
Références bibliographiques

Liens

Thèse

Rechercher sur le site :
imprimer cet article 3 . Parcours de vie
janvier 2003


Un parcours de dyslexique. Sans issue ?

Le témoignage qui va suivre concerne une personne actuellement à la retraite qui a totalement fait illusion à son entourage. Personne, pas même sa mère, n’a jamais soupçonné qu’elle puisse être dyslexique. Elle « fonctionnait comme » un dyslexique mais ne présentait pas les symptômes qu’on associe habituellement à ce terme : les fameuses inversions et confusions de lettres (voire de chiffres) en particulier, car comme une aphasique elle s’était inventé des repères, donné des béquilles en quelque sorte. Lucide, elle avait conscience de ses difficultés à apprendre par cœur et avait ainsi évité de s’orienter vers la médecine. Plutôt que la philosophie qui impliquait une « logique » qui lui échappait totalement, elle avait choisi la psychologie, émergeant, à l’époque, à peine de la philosophie, et avait suivi ensuite d’autres voies.

Lire la suite du témoignage


Elève avec une dyslexie, dyscalculie, dysorthographie c’est quoi ?

Sujet qui me touche car je suis moi-même "dyslexique". Si j’ai pu devenir enseignant, c’est que j’ai rencontré sur ma route des professeurs (pas tous.. !) qui n’ont pas confondu "connaissance de l’orthographe" et "capacité de faire des études" . Il n’y a pas équivalence entre les deux, l’un n’entraîne pas l’autre, on le sait. Mais on sait moins qu’ il n’y a pas équivalence non plus entre "ne pas réussir en orthographe" et "ne pas être capable de faire des études". J’en suis une preuve ! Ceci dit ma dyslexie a été pour moi une source de difficultés et de souffrances jusqu’au bac. Après plus rien ! On est plus indulgent avec vous ; on a des moyens de se faire corriger.

Jacques Nimier

Lire le témoignage extrait du livre de Jacques NIMIER


Nous avons reçu un témoignage qui nous semble bien rendre compte de ce que peut être un parcours de vie quand on n’a pas eu la chance de "compenser" jusqu’à arriver à l’Université. Merci à son auteur de nous autoriser à le diffuser. D’autres dyslexiques nous ont également écrit (voir "Implicites").

Lire le témoignage de Catherine B

Répondre à cet article

Dans la même rubrique :
Mémoire et évocation : l’image en question
1.Témoignage de départ
2. Pourquoi ce témoignage sur la Dyslexie
3 . Parcours de vie 1 : Les maths, le Français,les langues à quoi ça me sert ?
3 . Parcours de vie 2 : La dyslexie est pour moi un défaut
4 . Parcours de non-lecteurs
5 . Premier entretien et témoignage
Benji




Nous contacter | Plan du site | Admin | Statistiques | Conditions d'utilisation | Accueil

 

©2000 www.sos-lire-ecrire.com